Groupe d’Action Francophone pour l’Environnement
18 ans de militantisme et d’action de terrain

Accueil > Nos actions > En Haïti > Education relative à l’environnement > Alternatives citoyennes innovantes à la gestion des déchets en Haïti, (...)

Alternatives citoyennes innovantes à la gestion des déchets en Haïti, 2019

skip_previous skip_next

En partenariat avec l’Ambassade du Canada et l’Ambassade du Royaume-Uni en Haïti, le GAFE a mené un programme d’actions auprès d’organisations féminines et d’élèves pour les inciter à agir pour l’environnement par la réduction des déchets à la source, surtout les déchets plastique tels que les contenants alimentaires à usage unique en styrofoam.

Des interventions dans les écoles
Ainsi, entre janvier et février 2019, le GAFE a animé des ateliers sur les déchets dans 8 écoles de Kenscoff et 2 écoles de Cité-Soleil.

Un atelier sur les déchets pour les responsables associatives d’organisations de femmes
Le 12 mars 2019, les participantes étaient au nombre de 18, dont 17 représentantes d’organisations et une représentante du Ministère à la Condition Féminine et aux Droits des Femmes. Certaines sont également élues locales. 11 organisations ont signé la charte d’engagement proposée par le GAFE pour :
1 - ne pas utiliser d’ustensiles en styrofoam
2 - imposer un cahier des charges environnemental à leurs prestataires de restauration qui interdit l’utilisation d’ustensiles en styrofoam
3 - inciter leurs partenaires à ne pas utiliser d’ustensiles en styrofoam

Journée « Zéro plastique : je prends l’environnement en mains »
Le 16 mars 2019, il y avait 150 élèves des 10 écoles à l’EFACAP de Kenscoff pour une journée riche en animations !

Rencontre avec les usagers des marchés de Fermathe et Kenscoff
Des activistes communautaires de Kenscoff ont été à la rencontre des usagers des marchés de Fermathe et de Kenscoff pour les informer des dangers du styrofoam.
Les témoignages révèlent que les marchandes sont conscientes des dangers du styrofoam pour la santé publique puisqu’elles ne les utilisent pas elles-mêmes ! Souvent elles se retrouvent devant des client-es qui exigent ces boîtes infâmes.